ABBAYE DE FONTENAY, VIBRATION DE PIERRES. HARMONIE


Le Troyen Robert de Molesme quitte l’abbaye éponyme, à la frontière entre Champagne et Bourgogne,  pour fonder en 1098 l’abbaye de Cîteaux , berceau de la réforme cistercienne de la règle de Saint-Benoît de Nurcie et, surtout, des pratiques bénédictines clunysiennes. Le Bourguignon Bernard de Claivaux rejoint Cîteaux en 1112 d’où il est envoyé en 1115 fonder l’abbaye de Clairvaux près de Bar-sur-Aube en Champagne. Ce n’est que le début d’un prodigieux essaimage d’abbayes cisterciennes à travers la France et L’Europe. Dès 1118, Bernard de Clairvaux fonde l’abbaye de Fontenay à huit kilomètres de Montbard dans le nord de la Bourgogne. Utilisée – et restaurée – dès le XVIIIème siècle par la famille papetière des Montgolfier, elle offre aujourd’hui, nichée dans le site remarquable d’un vallon qui entaille le plateau, un ensemble monastique complet dans un état remarquable.

Selon la vision cistercienne, cette abbaye qui n’accueillera jamais de pèlerins et n’est vouée qu’à la prière et au travail des moines, doit éviter de distraire les âmes en méditation par des images et fioritures. Le recueillement doit trouver des conditions propices dans la seule harmonie des volumes, les jeux de lumière qui évoquent Dieu éclairant l’esprit des religieux, la vibration des pierres. Car les pierres vibrent à Fontenay, en effet, à l’occasion elles chantent. À l’origine, pas de statue à Fontenay, par conséquent. Le calvaire qui accueille le visiteur à l’extérieur du domaine conventuel est de plusieurs siècles postérieurs.

Abbaye de Fontenay. Le calvaire extérieur.

De même, la superbe “Notre Dame de Fontenay”, maintenant exposée dans l’église, date du XIIIème siècle et se trouvait jadis dans le cimetière du village proche de Touillon.

Notre-Dame de Fontenay

Notre-Dame de Fontenay

Par conséquent, la beauté du monde et de son créateur doit s’imposer d’elle même, en toute simplicité, comme une évidence censée pénétrer tous les frères, ceux qui “ont droit au chapitre”, comme les plébéiens convers. Tout y concoure, les religieux baignent dans une atmosphère qui, en dehors des temps consacrés aux tâches manuelles et intellectuelles, les invite au recueillement et à la louange du Très-Haut. Imaginons l’impression laissée par le dortoir en forme de vaste navire inversé, à peine éclairé par quelques torches pour les Vigiles nocturnes, au jour levant pour les Laudes.

Abbaye de Fontenay. Le dortoir des moines. Charpente du XIVème siècle, construite par des charpentiers de marine.

Le cloître procède du même esprit. Nul besoin de chapiteaux sculptés pour stimuler l’élévation mystique des cisterciens, nul désir d’impressionner, juste le souci de s’imposer comme une image d’un monde céleste de simplicité et de puissance.

Abbaye de Fontenay, le cloître

Abbaye de Fontenay, cloître bordant l’église et surmonté du dortoir.

Abbaye de Fontenay, cloître.

Abbaye de Fontenay. Attenant au cloître, salle capitulaire, espace de travail sur manuscrits, etc.

Mussy-sur-Seine, berceau de la famille n’est qu’à moins de cinquante kilomètres de l’abbaye Fontenay, que j’ai visitée déjà un grand nombre de fois depuis 1960, date de son ouverture au publique. Son inscription  par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité, depuis 1981, n’est que justice. Chaque fois, le sortilège du dépouillement sublime de Fontenay opère, chaque fois ma sensibilité est à l’unisson de la vibration des pierres. Le dernier regard, la visite terminé, est toujours nostalgique. Je reviendrai, bien entendu.

Abbaye de Fontenay. vue de l’église et du dortoir en quittant le domaine

En quittant Fontenay, le pigeonnier.

Axel Kahn, le vingt-neuf juin 2017

One thought on “ABBAYE DE FONTENAY, VIBRATION DE PIERRES. HARMONIE

  1. L’abbaye de Fontenay, c’est la sérénité.
    Allez-vous cette année faire la traversée Vosges /Jura que vous aviez en projet ?. Ce sont de si belles régions; les “Monbéliardes” sont les plus belles vaches du monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *