DE SAINT PALAIS A SAINT-JEAN PIED DE PORT 27.7


À 14h43, le 27  juillet, jour et heure dits, la porte Saint Jacques, Saint-Jean-Pied-de-Port

À 14h43, le 27 juillet, jour et heure dits, la porte Saint Jacques, Saint-Jean-Pied-de-Port

"La stèle de Gibraltar" marque la convergence de 3 "camino": du Puy, de Vézelay, de Tours.

“La stèle de Gibraltar” marque la convergence de 3 “camino”: du Puy, de Vézelay, de Tours.

Le petit village d'Ostabat encore désert le matin.

Le petit village d’Ostabat encore désert le matin.

 La croix de Galzetaburu.

La croix de Galzetaburu.

 Les Pyrénées, les voilà.

Les Pyrénées, les voilà.

Le Pottöck et la poule.

Le Pottöck et la poule.

L'ultra commune chicorée sauvage encore fermée avant apparition du soleil

L’ultra commune chicorée sauvage encore fermée avant apparition du soleil

Partager sur :

2 thoughts on “DE SAINT PALAIS A SAINT-JEAN PIED DE PORT 27.7

  1. Bonsoir,
    Vous êtes donc passés à la chapelle d’Harembeltz. Sans doute avez vous admiré le chrisme et les peintures de cette petite merveille.
    La propriété indivise de cette chapelle montre, si besoin en était, que les citoyens sont capables de changer l’ordre établi et les héritiers des donats peuvent être fiers de leurs aieux.
    Ceci m’amène à vous faire part du fruit de mes réflexions sur votre “après la marche”.
    A la lecture de vos billets, je pense que vous êtes mûr pour vous lancer dans la politique “NOBLE”, c’est-à-dire au service de vos concitoyens
    Mais vous aurez beaucoup de travail et vos idées ou vos actes ne rencontreront pas toujours un accueil enthousiaste de la part des professionnels . Rappelons nous que vous ne faites pas partie du sérail et que par définition vos idées ne peuvent être qu’utopie.
    Je vous fais confiance pour montrer le même acharnement que dans la recherche scientifique.
    Bon courage. L’heure du choix est proche

  2. Ours des Pyrénées
    ———-

    C’est un ours des roseaux, et c’est un ours pensant .
    Cet amant de la vie s’éclate en toute chose.
    De la force d’un dieu sa liberté dispose,
    Et de son crâne lourd le chagrin est absent.

    Or, elle a, cette bête, un esprit agissant :
    Car c’est une grande âme à la Nature éclose ;
    Un amateur d’humour dont le bon sens repose ;
    Il est sensible, et tout son bel être est puissant.

    Il n’est, dans les grands bois, des regards qui l’épient:
    À sa vie quotidienne un charme est attaché…
    Il ne veut s’en servir à quelque usage impie !

    Oui, dans cet être obscur est un Dieu mal caché ;
    Dans son oeil malicieux couvert par ses paupières,
    Un reflet nous le dit: son coeur n’est pas de pierre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.