MONTÉE DES PÉRILS


Mon tweet introduit la question :
“ON NE PEUT PAS VIVRE AVEC CoV-2. Outre ses autres désastres, plus il infecte de personnes et est produit en masse, plus le nombre de mutants sera grand et le risque élevé de sélection de mutants plus infectieux. Mobilisation européenne pour endiguer CoV-2, distanciation, vaccination.”
Trois cent mille mutants de CoV-2 ont été séquencés dans le monde. Certains l’ont conquis ou bien pourraient le faire. D614G est apparu début 2020. Cette mutation qui remplace l’acide aspartique 614 de la protéine de spicule S par une glycine augmente l’affinité pour le récepteur ACE2. Ce variant est celui qui sévit partout.
À Londres et dans le Kent, le lignage B.1.1.7 comporte trois mutations significatives dans la protéine de spicule S. Une délétion des acides aminés 69 et 70. On ne sait ce qu’elle fait, ne concerne pas le site de liaison S/ACE2 mais pourrait modifier la conformation des spicules. N501Y (une asparagine 501 remplacée par une tyrosine). Elle aussi augmente l’affinité de S pour ACE2. P681H, enfin, une proline remplacée par une histidine en position 681. Cette position n’est pas en contact avec ACE2 mais à proximité d’un site de clivage de S indispensable à la pénétration du virus dans la cellule.
Le darwinisme le plus classique est ici en action. Plus il y a de virus produits, donc de personnes infectées, plus il y a de mutations aléatoires et plus grande est la fréquence de mutations avantageuses pour le virus (La lutte pour la vie à l’échelle virale), c’est à dire accroissant l’infectiosité et la productivité.
C’est pourquoi la flambée d’infections dans le monde est pleine de périls. Elle accroit la fréquence d’émergence de virus plus infectieux qui augmentent le nombre d’infections. Cercle vicieux classique. Désolé pour certains, la seule politique vertueuse sur le plan viral est celle qui vise l’éradication du virus par le barrage à l’entrée si possible, le confinement prolongé et impitoyable sinon comme la dictature chinoise a su l’imposer. Et la vaccination. Cependant, vacciner à un bas niveau de circulation virale  aurait été préférable. En effet, le haut niveau d’infection accélérera l’apparition de mutants moins bien reconnus par les anticorps.  J’aimerais vous dire autre chose mais je ne puis.
Axel Kahn
Partager sur :

12 thoughts on “MONTÉE DES PÉRILS

  1. Plusieurs capitaines
    —–

    Surnombre d’officiers sur la nef en péril ;
    Il nous faut recueillir des avis salutaires,
    Tels qu’en peuvent donner les universitaires,
    Ce n’est pas le moment de vider les barils.

  2. Cher Professeur,

    Concernant l’apparition de mutations résistantes à la vaccination, ce scénario est-il plus probable dans une situation où la quasi totalité de la population est vaccinée, ou dans une situation où seulement une proportion (non négligeable) de celle-ci l’est ?

    Merci.

  3. Merci de nous dire la vérité plus tôt. J’ai compris qu’en résumé, la propension de ce virus à la mutation, si elle conduit dans une partie des cas trop importante à un contournement des vaccins par le(s) virus, devrait logiquement conduire à ce que l’ensemble fonctionnel “Elaboration / Test / Production des vaccins” finisse par être en situation de débordement comme peut déjà l’être la fonction soins par rapport au nombre de malades courant. La vaccination ne serait donc plus une “bouée de sauvetage” pour nous éviter le confinement. Le confinement resterait donc la seule arme évidente et la plus simple à comprendre et à opérer, évitant aussi le risque de voir bâcler certains tests de vaccins sous la pression politique. Reste à craindre un autre débordement : celui de la révolte de gens souffrant d’un confinement trop dur et trop long, gens qui seraient trop nombreux pour être contrôlables. Pourquoi américains, européens et africains pourraient-ils moins supporter le confinement ou y être plus rebelles, ou plus inconscients que les chinois ? Pourquoi mais aussi pourquoi pas ? Leurs histoires donc leurs vécus transmis donc leurs éducations et leurs habitudes peuvent être majoritairement différentes. Les habitudes politiques aussi. Chez nous, je parie que ce seront les artistes, surtout les jeunes, qui seront les premiers à déclarer ouvertement la désobéissance civile. Encore merci Axel Kahn.

  4. Encore faut-il un couvre-feu ou confinement sérieux!
    Le gouvernement tue l’économie et laisse ouvert certains commerces dans lesquels c’est le foutoire! Il n’y a aucun respect des règles de base. Ça discute et se croise à moins de 10 cm!!!
    Comme si le masque protège de tout…

    Il faut tout ouvrir et réguler sévèrement la circulation dans ces lieux. En plus maintenant on a des tests à réponse rapide.

    Et les personnes positives sont à confiner dans des hôtels où seules,chez elles de force. 15 jours c’est plus court que 6 mois de confinement !

    Franchement j’ai un doute sérieux sur nos experts sauf si l’objectif caché est d’arrivé à la vaccination obligatoire.

  5. Bonjour,

    Le darwinisme ici en action s’exerce par l’apparition de mutants aléatoires puis la sélection naturelle des plus adaptatifs.
    Chez les virus, c’est surtout la contagiosité qui est avantageuse.
    D’où la prolifération des variants les plus contagieux au détriment de ceux moins contagieux et ceci d’autant plus qu’on appliquera des gestes qui forment une barrière PARTIELLEMENT hermétique !
    Diminuer la probabilité des mutations en freinant au plus tôt l’expansion de la maladie.. ça va de soi OK.
    Mais ne prend on pas aussi le risque d’accélérer la prolifération des plus contagieux, donc les plus difficiles à se débarrasser, justement en résistant ? Voire, par exemple, favoriser l’apparition d’une souche très transmissible par les enfants ?
    Je suis donc d’accord avec vous Pr Kahn pour un confinement TOTAL de la population : Fermeture hermétique des frontières ,chacun fait ses réserves de nourriture, tout le monde reste cloitré comme si des monstres impitoyables rôdaient dans les rues ! seuls les urgences fonctionneraient.
    Une dizaine de jours pourrait amplement suffire pour arriver à un niveau de circulation presque nul (ordonnance à renouveler dans 6 mois environ) et on ne plombe pas toute une économie.

  6. Incroyable que tous le mondes’intéresse maintenant à ce(s) mutants alors qu’en septembre Mr Khan se moquait ouvertement de l’IHU et de Raoult lorsqu’il présentait leurs travaux sur les mutations nombreuses du virus. Pourquoi tant de haine et de mépris sur l’IHU ???

    • Pourquoi tant de haine et de mépris sur l’IHU ???
      La haine vient toujours de la peur.
      Et la peur vient toujours de l’inconnu.. de ce qui ne nous rassure pas !
      La pensée unique rassure car propagée par le plus grand nombre.
      La pensée est le produit de l’ego et, donc, sert celui-ci et ses intérêts, d’une façon ou d’une autre, toujours !
      Ce qui ni n’accrédite ni ne disqualifie la valeur ou la véracité des propos du Pr Raoult !
      La question ne pourra être résolue que par la science et ses preuves.

  7. Ce très bon article mentionne des recherches sérieuses et évoque non seulement le vison, le chien viverrin, mais également le RENARD comme “hautement sensible au coronavirus”.
    https://reporterre.net/Les-elevages-de-visons-en-Chine-a-l-origine-du-Covid-19-Les-indices-s-accumulent
    Et si les renards qui de plus en plus investissent nos villes pouvaient également être des vecteurs de contamination après avoir été eux-mêmes contaminés par des humains ?

    Les épidémiologistes et scientifiques explorent-ils cette piste ?
    Londres abrite des dizaines de milliers de renards qui se nourrissent dans les poubelles.
    En région parisienne, en ville, on dénombre de plus en plus de renards notamment dans et aux alentours des cimetières, dont celui qui se retrouve à 100 m de chez moi.
    Une simple citoyenne peut-elle s’interroger et interroger des scientifiques pour savoir si cette piste a été explorée ? Merci de relayer mon questionnement auprès de scientifiques, médecins infectiologues ou vétérinaires.

  8. Bonjour

    Je suis d’accord avec la teneur de votre article mais pas avec sa conclusion. Pour simplifier, on ne peut pas vivre avec le covid 19 mais il faudra sans doute s’y résoudre. Comme on le fait avec la peste, la lepre, la dengue, le sida et tant d’autres maladies. La seule maladie qu’on ait réussi à éradiquer jusqu’ici est ma connaissance la variole et cela a pris plusieurs siècles.Avoir un vaccin fait partie de la lutte mais tout miser sur lui comme un deus ex machina est tout simplement dangereux si un variant arrive qui peut le contourner (à dieu ne plaise)

    Cela signifie qu’il est temps de passer au plan B: comment vivre avec cette maladie. elle met dans le désastre quelques centaines de milliers de personnes par an dans un pays comme le notre. C’est beaucoup mais c’est comparable au cancer ou à d’autres. Il est donc probablement temps de réfléchir à la façon de gérer cet afflux de malades dans la durée comme on le fait pour les autres maladies: ouverture de services spécialisés, formation adaptée, prépositionnement de matériels, mise en place de moyens de traitement dédiés etc… Le but étant que les gens arretent d’avoir peur de cette maladie plus que des autres en sachant que quoi qu’il arrive ils seront soignables autant que possible et que de toutes façons, il faut bien mourir un jour. Cela permettra d’attendre tranquillement qu’on ait vacciné tout le monde et nous donnera une capacité de faire face aux variants qui se montreront.

    Je reconnais que ma position est cyniquement pragmatique mais tant qu’on ne le fait pas, les gens continueront de mourir.

  9. Bien d’accord avec votre position.
    Vaccin ok, mais la recherche pour des traitements, préventifs ou curatifs sera également indispensable !
    on a la ‘chance’ quand même d’un virus qui tue très peu les plus jeunes d’entre nous alors appliquons nous aussi à ne pas favoriser, par des actions inappropriées, les éventuelles mutations plus dangereuses !

  10. La montée des périls commence par la Bavière. ???
    La droite de la droite allemande a trouvé une arme de protection massive, le masque ffp2……C’est une erreur mais quidam va marcher

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.