Santé

Est-il possible de combiner le CBD et les antidépresseurs ?

Cbd et antidepresseur est ce vraiment compatible
Cbd et antidepresseur est ce vraiment compatible

La dépression a plusieurs formes. Elle se caractérise par les troubles de l’humeur, des sentiments permanents de tristesse. Elle résulte rarement d’un événement unique, mais par contre de plusieurs facteurs tant qu’individuel qu’environnementaux. En effet, la dépression peut être traitée avec une psychothérapie ou avec l’utilisation de médicaments. Étant donné que les antidépresseurs peuvent avoir des effets secondaires indésirables, les gens commencent à explorer d’autres cieux tels que le CBD. Cependant, il peut advenir que certaines personnes soient tentées d’essayer à la fois les CBD et les antidépresseurs dans le but d’atténuer les troubles d’anxiété.

Les bienfaits du CBD

CBD est l’abréviation de cannabinoïde. Dans le domaine de la médecine, le CBD est une substance qui est souvent utilisée pour traiter certaines maladies. Le cannabinoïde présente des effets anti-inflammatoires. Il est utilisé par les sportifs dans le but de soulager leurs douleurs musculaires et articulaires lors de leurs entraînements. De plus, des personnes qui endurent des douleurs inflammatoires chroniques peuvent toutefois aussi les utiliser. En outre, le cannabidiol aide l’organisme à lutter contre le stress. Il contient donc des effets anxiolytiques, c’est-à-dire des tranquillisants qui favorisent le traitement de la dépression. Le CBD contribue à la détente et à la relaxation ce qui peut avantager énormément les personnes qui sont sujettes de stress permanent.

Le CBD modifie les effets des antidépresseurs

« Antidépresseurs » est un terme générique qui couvre une large gamme de produits différents qui utilisent différents mécanismes pour traiter la dépression. Cependant, une caractéristique commune à tous les médicaments antidépresseurs est qu’ils sont métabolisés par le foie avant de pouvoir commencer à agir dans votre corps. Le cannabidiol a une probabilité significative d’interférer avec les antidépresseurs. Il agit sur les mêmes parties du cerveau que les antidépresseurs, affectant de ce fait la qualité du traitement. L’interaction du CBD et des antidépresseurs peuvent entraîner des concentrations insuffisantes dans le corps. Ce qui emènera sans doute un effet sous-thérapeutique selon le type d’interaction, le CBD peut également augmenter la concentration des antidépresseurs dans votre circulation sanguine, induisant une toxicité et un risque accru d’effets secondaires.

Le CBD et les antidépresseurs amplifient les effets secondaires

Habituellement le CBD, comme effet secondaire, peut provoquer la somnolence, les étourdissements, des nausées et dans des cas rarissimes des dommages au foie. Bien entendu, la prise de CBD avec d’autres médicaments ayant des effets secondaires similaires peut augmenter le risque de symptômes indésirables ou de toxicité. Pour être plus explicite, la prise de CBD en même temps que des médicaments en vente libre ou sur ordonnance et des substances qui provoquent la somnolence, comme les antidépresseurs peuvent entraîner une augmentation de la somnolence, de la fatigue et éventuellement des chutes accidentelles et des accidents lors de la conduite. De plus, une fatigue accrue peut survenir lors de l’utilisation de certains suppléments à base de plantes, tels que le kava, la mélatonine… Prendre du CBD avec des stimulants peut entraîner une diminution de l’appétit.

Les antidépresseurs et leurs potentiels risques

Il existe bien entendu plusieurs types d’antidépresseurs. Cependant, certains présentent un risque plus élevé que d’autres lorsqu’ils sont combinés avec du CBD. Il s’agit entre autres des tricycliques et des IMAO. En effet, les antidépresseurs tricycliques font partie de la première génération des antidépresseurs sur le marché pharmaceutique. Ces médicaments agissent en augmentant les niveaux des neurotransmetteurs noradrénaline et sérotonines dans le cerveau. Ils empêchent aussi leurs absorptions. Quant aux IMAO, ce sont de nouveaux antidépresseurs qui interagissent négativement avec le CBD et divers aliments. Les IMAO fonctionnent en prolongeant les neurotransmetteurs comme la dopamine, la sérotonine et la noradrénaline présentes dans le cerveau.

Par ailleurs, le CBD présente également un risque plus élevé d’interférer avec des médicaments autres que les euphorisants tels que les types Xanax. Les médicaments de type Xanax peuvent avoir des interactions favorables à petites doses en perfectionnant l’action sur le cerveau et la connexion entre les neurones. Cependant, ils peuvent avoir des effets secondaires dangereux en quantités considérables. Par exemple les crises accompagnées de paranoïa, la somnolence, l’incapacité à se contrôler, les troubles de l’élocution, des étourdissements.

Parlez-en avec votre médecin

Il est important de savoir que le CBD a la possibilité d’interagir avec de nombreux médicaments. Néanmoins, il est primordial d’éviter de prendre certains médicaments avec du CBD. Les conséquences des interactions médicamenteuses dépendent ainsi de multiples autres facteurs, notamment la dose de CBD, la dose d’un autre médicament et l’état de santé sous-jacent du consommateur. Les personnes du troisième âge sont plus sensibles aux interactions médicamenteuses parce qu’elles prennent souvent plusieurs médicaments et en raison des changements physiologiques liés à l’âge.

Par ailleurs, les personnes qui envisagent ou prennent du CBD doivent toujours mentionner leur utilisation à leur médecin. Il est indispensable d’en parler à leur médecin, surtout si elles prennent d’autres médicaments ou ont des conditions médicales sous-jacentes, telles qu’une maladie du foie, une maladie rénale, des problèmes cardiaques… Un pharmacien est une excellente ressource pour vous aider à en savoir plus sur une interaction potentielle avec un supplément, ou un médicament en vente libre ou sur ordonnance.

Conclusion

Les conséquences de la consommation simultanée du CBD et du tranquillisant peuvent se révéler désastreuses. Il est essentiel de se rappeler que chacun réagit différemment à ces médicaments. Les effets secondaires peuvent être donc moins graves ou très graves chez chaque personne. Faire recours à un médecin est important dans le cas où vous êtes tentés de combiner ces deux médicaments.

Tags